Pebble-Time-Steel

Pebble Time Steel – L’autre SmartWatch

Ayant déjà été propriétaire d’une Pebble (la Classic) de première génération, c’est aussi vers Pebble que je me suis tourné quand ils ont annoncé leur nouvelle gamme de montre connectée les Pebble Time et Pebble Time Steel qui forment la nouvelle famille de Pebble avec un écran e-Ink capable d’afficher 64 couleurs et un système opératif revu de fond en comble pour une meilleure expérience et navigation: la Timeline!

Pebble-Time-Watch-IMAGE-EDIT-BY-aBlogtoWatch

Pourquoi la Pebble Time Steel plutôt qu’une Apple Watch ou Android Watch?

Pour le prix d’abord, car à 199$ pour la Time et 249$ pour le modèle Steel au prix publique, soit respectivement 249€ et 299€, elle reste moins chère que la première Apple Watch.
Pour l’autonomie ensuite, car là ou l’Apple Watch et les Android Watch ont une autonomie variant entre 24 et 48h, la Pebble Time Steel peut tenir jusqu’à 10 jours sans recharge.
Pour l’utilisation enfin, car pour moi le véritable intérêt d’une Smartwatch, c’est de pouvoir recevoir et visualiser mes messages n’importe quand pour savoir si c’est urgent ou non. Travaillant en clientèle toute la journée, je ne peux pas sortir mon téléphone n’importe quand, et la smartwatch est un moyen discret de vérifier si j’ai un message de ou concernant mes enfants et mes proches qui nécessiterait mon attention. Je n’ai pas besoins de toutes les possibilités offertes par l’Apple Watch, que ce soit les dessins, les heartbeats, du tactile, etc… De plus ayant déjà un bracelet Mi Band en tant que podomètre et analyseur de sommeil, je n’ai pas besoins de ces fonctionnalités là dans ma montre.

Attention je ne remet pas en cause l’intérêt des Apple Watch ou Android Watch pour autant, mais je pense que chacun a ses utilisations et des produits qui correspondent à cette utilisation, il n’y a pas une seule et unique vérité.

img_14092015_102813_hdr_21431752615_o

Aujourd’hui si je devais comparer le paysage des smartwatch à celui des montres classiques, Apple serait du Tag Heuer dans les 500€ et plus, les Android Watch serait des montres de marques plus classiques et moins onéreuses dans la gamme des Tissot d’entrée de gamme, Diesel, et autres marques tendances, et Pebble naviguerait entre les Casio, Swatch et les Festina. Hors il se trouve que c’est exactement le genre de montre que j’ai pu avoir, des Casio, des Festina, et à part une Tissot je n’ai jamais cherché à avoir plus.

img_14092015_102749_hdr_21431751325_o

Casio est loin d’être une marque de prestige, et pourtant, en montre digitale, c’est sûrement la marque la plus connue. Et cela ne me dérange pas de me dire qu’aujourd’hui j’ai une smartwatch de ce genre. Elle correspond plus à ma personnalité et à mes besoins.

La Pebble Time Steel vient avec un bracelet en cuir de bonne qualité, mais on peut aussi avoir un bracelet en metal, que j’ai pu avoir pour le même prix étant un des backer de la campagne kickstarter! J’ai choisit le modèle noir, et je suis plutôt agréablement surpris par la qualité de l’ensemble.

img_14092015_102857_hdr_20809069544_o

Les bracelets Pebble sont équipés d’un système de fermoir facile pour les changer sans difficultés, mais tout bracelet standard 22mm pourrait être installé par un horloger sans soucis. Un très bon point!

img_15092015_104445_hdr_21442054901_o

La recharge de la montre est rapide (environ 2h) et en l’utilisant une semaine complète (7 jours pleins, gardée au poignet allumée la nuit, et mode « ne pas déranger » activé de 23h à 8h) il me restait encore plus de 20% de charge, ce qui correpond à l’autonomie annoncée par le fabricant.

21133309564_eb46574b41_k

L’interface de la timeline est vraiment facile de préhension et c’est très agréable à l’utilisation quotidienne. On peut charger beaucoup plus de watchfaces et d’apps que sur les Classic, le tout est encore plus réactif qu’avant et une fois prise en main la navigation à l’aide des quatre boutons appréhendée, l’utilisation est d’une fluidité remarquable.

img_15092015_104422_hdr_21245525840_o

J’adore cette Pebble Time Steel, car elle m’apporte la technologie dont j’ai besoins sans trop de contraintes (je peux partir jusqu’a dix jours en déplacement sans la recharger, donc sans trimballer avec moi un chargeur de plus, c’est de la technologie qui sait se faire oublier.

Bon et cerise sur le gâteau, la watchface Treck v3 basée sur l’interface Lcars de Star Trek: TNG est disponible et je le kiffe 🙂

trekv3anim4

Enfin pour ceux pour qui toutes ces smartwatch son trop grosses au poignet, ou pas assez féminines pour ces dames, sachez que Pebble vient d’annoncer la Pebble Time Round, une montre ronde, plus petite, plus fine, toujours avec écran couleurs, une autonomie de 2 jours mais une finesse record de 7,5 mm et disponible en différents coloris avec des bracelets 14 et 20mm et le tout au même tarif que la Pebble Steel, soit 249$/299€!

D4qaIa3

Synchronisation des montres!!!

MI_poster_s2

Lire la suite

Cloud_elegant

Le Cloud sur MIUI (ou comment migrer en toute sérénité depuis iOS)

Si comme moi vous êtes passé à MIUI ou souhaitez tenter l’expérience et que vous étiez un utilisateur d’iPhone avant, voici un petit guide de survie pour le switch et comment garder ses données synchronisées à tout instant!

screenshot_2015-09-11-10-29-00_21324833771_o screenshot_2015-09-11-10-29-19_21305990162_o screenshot_2015-09-11-10-29-30_21129748929_o

 

En premier lieu il faut savoir que Xiaomi a doté son système de fonctionnalités de synchronisation et sauvegarde digne de l’iCloud d’Apple. Malheureusement, le stockage de base est aussi limité gratuitement à 5Go, à part pour quelques testeurs de première heure, et il n’y a malheureusement encore aucun moyen de payer un abonnement avec paypal ou une CB hors chine pour le moment.

Mais pas de panique, il y a des solutions alternatives, et du coup nous allons regarder tout les éléments et toutes les applications tierces qui pourront nous servir au mieux pour survivre dans la jungle Android!

screenshot_2015-09-11-13-28-00_21293259066_o

Avant toute chose, si vous achetez un téléphone Xiaomi la première chose dont vous aurez besoins c’est d’installer une ROM multilingue. Vous en trouverez une sur le site xiaomi.eu, et vous pourrez la télécharger directement depuis votre téléphone en suivant les instructions suivantes:

 screenshot_2015-09-11-13-34-53_21131643318_o screenshot_2015-09-11-13-34-56_20696818744_o screenshot_2015-09-11-13-35-07_21132621539_o

Lancez l’application « update », clique sur le menu (…) situé en haut à droite de l’écran, choisissez « sélectionner un fichier .zip » et choisissez la ROM juste téléchargée de xiaomi.eu afin de lancer son installation.

Une fois que vous aurez votre téléphone en Français, voici ce qui peut vous intéresser:

1 – La synchronisation des contacts iCloud: Smoothsync for Cloud Contacts (payant):

screenshot_2015-09-11-11-15-27_21306595632_o screenshot_2015-09-11-10-33-59_21129752229_o screenshot_2015-09-11-10-34-07_21324839881_o

2 – La synchronisation des calendriers iCloud: Smoothsync for Cloud Calendars (payant):

screenshot_2015-09-11-11-15-11_20696150413_o screenshot_2015-09-11-10-34-26_21128556120_o screenshot_2015-09-11-10-34-44_21128760218_o

3 – La synchronisation des notes iCloud: iNotes (payant):

screenshot_2015-09-11-11-15-43_21129370718_o screenshot_2015-09-11-10-31-22_21128553190_o screenshot_2015-09-11-10-30-46_21129749639_o

4- La synchronisation des reminders iCloud: Reminder (payant):

screenshot_2015-09-11-11-16-18_21130368019_o screenshot_2015-09-11-10-33-24_21129751569_o

5 – La sauvegarde et synchronisation des fichiers en ligne et partage avec vos autres appareils: Dropbox:

screenshot_2015-09-11-11-18-30_21317284255_o screenshot_2015-09-11-11-12-19_21317221795_o

6 – La synchronisation de vos images et films en ligne: Flickr:

screenshot_2015-09-11-11-18-12_21129409988_o screenshot_2015-09-11-10-37-32_21128560400_o

7 – La synchronisation de la musique depuis votre ordi avec accès en streaming depuis votre téléphone: Google Music:

screenshot_2015-09-11-11-17-28_20696192983_o screenshot_2015-09-11-10-48-37_21290555836_o

 

8 – Pouvoir communiquer en message entre iOS, Android, Windows Phone, Mac OS, Windows, Linux, Web: Telegram:

Capture d’écran 2015-09-11 à 14.22.51

Tout ces outils, toutes ces apps, vous permettront de synchroniser et sauvegarder vos informations importantes, ou de rester connectés à vos mac et autres appareils iOS depuis votre téléphone Android. Si vous souhaitez avoir du support sur MIUI, vous pouvez en trouver sur le site de xiaomi.eu et sur miui-france.org

Voilà, en espérant que cela vous aidera!

 

Lire la suite

Capture d’écran 2015-09-09 à 15.18.15

Xiaomi Redmi Note 2 prime

Ca y est j’ai sauté le pas! J’ai lâché le bling bling des smartphone haut de gamme pour passer sur de l’entrée de gamme. Enfin de l’entrée de gamme Xiaomi, ce qui signifie que ce smartphone n’est pas dépourvu de qualités!

img_09092015_090415_hdr_21078471149_o

Le Redmi Note 2 a été présenté par Xiaomi le 13 Août 2015 en grande pompe avec MIUI 7 ainsi qu’un nouveau mini routeur wifi et répétiteur wifi. Pour ceux qui ne connaissent pas les gammes Xiaomi, la gamme Redmi est l’entrée de gamme. des téléphones simple de conception, gardant les lignes des anciens terminaux Xiaomi, en plastique (tels que feu les Mi2, Mi2A, Mi2S),  mais complets en terme de fonctionnalités et spécifications.

img_09092015_090504_hdr_21265375425_o

Le Redmi Note 2 nous arrive donc avec le design très plastique de ses prédecesseur, mais à l’instar de son petit frère, le Redmi 2, il apporte un petit plus qualitatif avec les nouvelles coques avec teinte mat. Cette coque existe en cinq coloris: blanc, noir, bleu, rose et jaune! La finition est vraiment bonne, même pour un terminal d’entrée de gamme en plastique. Ce n’est pas folichon, mais propre et efficace.

img_09092015_090421_hdr_21265368065_o

 

L’écran de 5,5″ Full HD est très lisible et lumineux. A l’heure actuelle rien n’est sur concernant la vitre mais il est fort probable que ce soit, tout comme sur son petit frère le Redmi 2, une vitre Dragontrail. Le joint qui fait le tour de la vitre, typique des design Xiaomi, dépasse légèrement, ce qui pourra peut être sauver la dalle en cas de chute. Pour ma part, ne faisant aucune confiance à ma légendaire adresse, j’ai commandé une vitre de verre trempé pour protéger la dalle, ainsi qu’une coque de protection pour les voyages tumultueux.  

img_09092015_090513_hdr_21077267610_o

Sur la tranche droite se trouve les boutons de volumes et d’allumage, en haut la prise jack, le port infrarouge et le micro ambiant, et en bas la prise micro usb et le micro de conversation. Côté face arrière on a un appareil photo de 13 mégapixels de chez Samsung ou Omnivision avec un autofocus à détection de phase et ouverture f/2.2 qui permet de réaliser des clichés de bonne qualité.

img_09092015_090522_hdr_21078480389_o

Le haut parleur se trouve sur la partie arrière de l’appareil. Les boutons de navigation sont, à ma grande surprise, rétro-éclairés, ce qui est fort agréable pour moi qui ai connu le Mi2A et le Redmi 1S qui n’avaient pas cette fonctionnalité. Le mobile a bien la classique LED de notification, et une camera/appareil photo sur la face avant de 5 mégapixels pour les selfies.

img_10092015_184546_21273697176_o img_10092015_184557_21113071479_o

Le système est très réactif, comme d’habitude avec la Rom MIUI, en version 7 ici basée sur Android Lolipop, et le  CPU, un Helios X10 de Mediatek, épaulé par 2Go de RAM. L’autonomie de la batterie amovible de 3060mah semble très satisfaisante sur mes premiers jours d’utilisation avec comme seul couac un mauvais étalonage du capteur de lumière ambiante, ce qui fait que le réglage automatique de la luminosité de l’écran s’ajuste difficilement, laissant souvent l’écran bloqué à dans sa luminosité maximale, ce qui n’aide pas a avoir une autonomie optimale… Je confirmerais donc avec les prochaines mises à jour systèmes.

screenshot_2015-09-07-17-25-19_21263426501_o screenshot_2015-09-07-17-25-22_21255395995_o screenshot_2015-09-07-23-51-25_21244893422_o

Lors de l’installation j’ai eu le plaisir de découvrir que le système de sauvegarde et de restauration du « bureau » MIUI depuis MiCloud. Le moins que l’on puisse dire, c’est que – malgré que la fonctionnalité soit plutôt récente – elle est très complète, propre, et à peu près aussi bien intégrée que la fonctionnalité de restauration d’iCloud sur iOS, ce qui est rare dans le monde Android. A une petite coupure près j’ai presque tout récupéré. Connaissant Xiaomi et leur acharnement pour faire des outils propre, une fois finalisé, cet outil sera aussi transparent et facile à utiliser qu’une sauvegarde/restauration iCloud.

screenshot_2015-09-10-18-39-11_21112020958_o screenshot_2015-09-10-18-39-14_20678788963_o screenshot_2015-09-10-18-39-21_21112027348_o

Concernant les photos, on a un peu moins de fonctionnalité que sur les terminaux Haut de gamme sur cet appareil: juste la photographie classique, le HDR, mode panorama, minuteur, le mode manuel, un mode recadrage qui permet de toujours avoir une photo droite, même en tenant l’appareil légèrement penché, les fonctions d’améliorations de visage typique aux appareils asiatiques et le choix des modes de scènes (nuit, portrait, sport, paysage…) comme sur un appareil numérique. De plus une pelleté de filtres video  peuvent être appliqués en live.

img_09092015_220641_hdr_21112967319_o

La qualité des photos reste à confirmer mais les premières prises de vues semble tout à fait dans la norme de terminaux milieu de gamme, donc plutôt positif vu le cout de l’appareil. Cette Photo HDR de nuit de l’Opéra à Paris montre que l’appareil ne s’en tire pas mal du tout.

img_09092015_090446_hdr_21265367455_o

En conclusion, le Redmi Note 2 est un smartphone d’entrée de gamme qui a tout d’un grand! Il est bien construit et ne manque de rien. Le modèle pour lequel j’ai opté, le Redmi Note 2 Prime, le haut de gamme qui bénéficie d’une capacité de stockage de 32Go ainsi que d’un slot pour Carte SD officiellement compatible jusque 32Go, probablement compatible pour plus, suffira amplement à mes besoins, tout en pouvant se targuer d’avoir un rapport qualité prix incomparable, surtout lorsque l’on voit qu’aujourd’hui, l’entrée de gamme d’Apple est l’iPhone 5S en 16Go à 509€.

Capture d’écran 2015-09-11 à 09.05.29

Le Redmi Note 2 a lui l’avantage d’avoir un format proche du 6 plus avec son écran 5,5″ full HD, d’avoir le support double SIM, un support 3G et 4G compatible en France (4G sur la bande de 2600mhz) d’avoir plus de stockage et une possibilité d’extension de ce dernier grâce à la carte SD. Le prix aussi est indéniablement un argument car avec les frais de ports vous pourrez le trouver à environ 195 et 205 euros suivant le modèle sélectionné (modèle compatible FDD LTE 16 ou 32Go), ce à quoi je vous conseilles de rajouter une protection d’écran en verre trempé, et une carte micro SD de 32Go en classe 10 pour le stockage. Au final, entre 230 et 240 euros vous aurez un appareil prêt pour le combat de la vie de tout les jours! Je vous conseille grandement d’acheter sur des sites reconnu fiable, car le marché des téléphones de marque chinois est une jungle opaque pour tout débutant.

Pour ma part, je fais confiance depuis 2013 à iBuygou.com. Vous pourrez trouver tout ce qui concerne le Redmi Note 2 chez eux en cliquant ici.

 

Lire la suite

bernie-sanders-portrait-01

Bernie Sanders

I recently heard a lot of things about Senator Bernie Sanders and the disruption of his speech in Seattle by activist group « Black Lives Matter ».

It created a commotion within Bernie’s white supporters and black community, and questions about Bernie Sanders reaction started to appear on the web.

Everyone can’t be always the best because we’re humans after all, but looking at all these things from where i live, I really wish we’d have someone like Bernie here. And even if he wasn’t happy to be disrupted during his speech for the second time, he understood he need to do something more meaningful to show these people who have real problem and didn’t saw a solution in him until now that he’s listening to them. Yes it could be a communication strategy, yeah, it could be not so profound, yeah it annoys some people who can’t push their hate in the right direction… But for God Sake, Bernie is the only people oriented politics any of the major developed countries had since long time, since the time before banks hold the balls of every countries. So i don’t care if he’s not always 100% good, he’s human, i’m too and even if i try to be good i’m never 100% because i’m fucking human.

USA have a man running for the presidency election, with big cojones who stand up to the more than 200 years  plague of our world, from the day we let bankers create an oligarchy and make people believe it was a democracy. I’d tell all these people moaning about stupid things that they have the chance no one has for now and that the world is looking your way. Directing our anger toward our people is what this plague do, because while we fight between ourselves, wether it is about social matters, color matters – stupid matters anyway – WE DON’T FIGHT THEM!

bernie-sanders-portrait-03

I wish people – both the ones taking Bernie speech times and the ones moaning about Bernie speech taken by people who clearly not want to be forgotten in this train – to stop fighting about stupidities and put their energy into a all out support for Bernie.

And just so they know, bankers don’t care if you have 100000$ montly wage or are homeless, they don’t care if you are black, white, hispanic, indian american. They just want you to obey and pay, and if possible their secret wish is for all these people to fight each other, so that they just look at their own small misery and not up. All the hate between groups, and countries, even terrorism are from their doing to an extent! They are the distortion into this world!!!

We are all fucking modern slaves. Our chains are the money system, our owners the banks, and politics are just fucking caretakers to be sure we do what the owners want and don’t rebel.

You have a chance to be with someone who’ll fight the system, and yes 99% of the problems in this world comes from the system. And Bernie seems to be, if not perfect, at least an honest and reflected man, so, my dear american friend, there is no one else who can possibly end the chain of endless plague in your country – and even by chain reaction the world.

We french, failed in 1789 when we let the bourgeoisie take the command of an democracy-disguised oligarchy, we failed letting these people make us believe we have won our freedom, when they just started their scheme to own the world. So please, correct history, give a chance to a man who’s not tied to bankers!

If it’ll still doesn’t work with him, we’ll have to try a revolution anyway…

revolution_part1_1

Lire la suite

Xiaomi

A la découverte de Xiaomi

J’ai toujours été un grand connecté. Avant même que les smartphones ne débarquent, je rêvais d’un téléphone connecté, ou je puisse lire mes mails, y répondre, discuter avec amis et famille, naviguer sur internet sans avoir a trimballer un ordi.

J’ai beaucoup navigué. Je me souviens déjà de mon premier téléphone mobile sur Itineris, un Mitsubishi Triumph, je crois. Je me souviens de mon premier téléphone interagissant avec mon Mac, le Sony Ericsson T68i. (bluetooth), suivi par le T610, avant d’en arriver aux premier erzats de smartphone, les windows CE.

Alors oui, je peux paraitre brutal en parlant d’erzats, mais comprenez bien que n’étant déjà pas très copain avec l’ergonomie windows, seule mon rêve de téléphone connecté arrivait a me raisonner d’utiliser cette interface peu pratique au tactile. Se sont donc succédés les Qtek S100 et HTC4950 si je ne m’abuse. (j’avoue que la connexion d’époque, le gprs, ne donnait gère envie…)

Enfin, le messie arriva (ou presque): l’iPhone.

L’iPhone, pour moi, ainsi que pour beaucoup, est en toute honnêteté le point de rupture entre le faux terminal mobile et le smartphone.

De par son interface il était simple et efficace. Il ne lui manquait que des applis tierces. (qui ne tardèrent à arriver)

De là s’enchainèrent les 3G, 3GS, 4, 4S… Sans pour autant rester fermé aux gars d’en face, puisque j’ai aussi utilisé un Acer, un Nexus S sous Android, et un Lumia 800 sous windows Phone. Cependant le système Microsoft, bien que plus original à mon goût, manquait d’interconnexion OTA avec iCloud et Android dans sa fournée sans surcouche me donnait visuellement la nausée.

Pour moi, ce qui a changé la donne, c’est Free. Free est arrivé, a donné un coup de pied dans la fourmilière qu’était nos chers opérateurs mobiles et notre marché de l’achat de téléphone par contrat.

Mon dernier iPhone je l’ai acheté plein pot. Je l’ai chéri, chouchouté, et je le kiffe toujours autant ce 4S.

Mais voila, je me suis demandé: « Y a t-il une vie après l’iPhone ? » Et comme je « Think Different », j’ai décidé d’aller voir du côté de nos amis Chinois. Osé me direz vous ? Peut être.

Je me suis donc mis en tête de tester un produit réalisé par une « petite » société nommée Xiaomi avec le Mi2A, un téléphone de milieu de gamme qui m’a couté à l’époque 200€

Mi2A-1024x1024
(Le Mi2A)

Le dessin est un peu sobre mais quand on voit la gamme Xiaomi il a perduré puisque ce design du Mi2, Mi2S, Mi2A s’est inscrit dans l’entrée de gamme de la marque avec aujourd’hui les Redmi, Redmi1S, Redmi2 et Redmi Note.

xiaomi-redmi-note-the-price-1024x526
(Le Redmi Note)

L’autonomie ést bonne, vraiment, je n’ai pas eu peur d’utiliser mon téléphone tout au long de la journée de travail, et après. Je n’ai pas eu à le mettre en mode avion lorsque je l’ai abandonné durant mes heures de travail par peur de ne plus avoir assez de jus après. Je me sens vraiment à l’aise dans mon utilisation journalière, en faisant moins attention à mon utilisation que lorsque j’avais mon téléphone précédent.

La led de notification, c’est top, discret, et ça a une réelle utilité ! Je trouve que le gain en terme d’information et surtout d’économie est énorme.

La prise en main est bonne, et l’appareil n’est pas trop gros malgré son écran de 4,5″

Le suivi du système par Xiaomi est régulier, et votre téléphone ne sera pas abandonné à la prochaine mise à jour majeure.

En conclusion, le Mi2A est pour moi un excellent produit appuyé par une maison mère et une communauté très actives. Tout est conçu pour être simple, beau, épuré, efficace, intégré et cohérent, du packaging à l’utilisation. J’ai pour la première fois prit autant de plaisir a déballer et utiliser ce téléphone que chacun de mes iPhone, et c’est le premier téléphone non iOS qui m’aie fait lâcher mon iPhone.

Par la suite j’ai récidivé en passant au Mi3 que je n’évoquerais pas ici mais qui a redéfini le haut de gamme chez Xiaomi, en s’accaparant des composants de qualité, digne des hauts de gammes de Samsung ou LG, à un prix divisé par deux. Fin 2014 j’ai finalement craqué pour le Mi4 qui a réhaussé le côté qualitatif du design en reprenant l’idée du cerclage biseauté en metal de l’iPhone 5/5S, pour se l’approprier dans une nouvelle voie stylistique propre à la marque, comme on le verra sur le futur porte étendard de la marque annoncé début Janvier 2015.

mi4blanc
(Le Mi4)

Le Mi4 est pour moi un téléphone que j’apprécie énormément, et qui convient parfaitement à mes besoins. Il est rapide, puissant, il a une excellente autonomie, et un objectif de bonne qualité, l’écran est magnifique, toujours avec cette possibilité unique de pouvoir régler sa chaleur et sa saturation dans les préférences système. Le son est bon et les connexions réseau de qualité. le port infrarouge est sympa pour faire office de télécommande, pour ceux que ça intéresse. Le seul reproche que j’aurais à lui faire c’est de ne pas gérer les fréquences 4G Françaises.

C’est un téléphone qui flirte techniquement avec les LG G3 et Galaxy S4, mais dans des tarifs beaucoup moindres (320€ en 16Go 390€ en 64Go). Il n’a a rougir ni de sa conception, ni de son design et encore moins de ses performances: c’est un bel objet et il se montre d’une efficacité redoutable.

C’est aussi un téléphone important pour Xiaomi car c’est un le véritable premier modèle haut de gamme de la marque. Il ouvre la voie à une nouvelle gamme, qui vient d’être agrandie récemment par le Mi Note et le Mi Note Pro.

Le design créé autour de l’inspiration du cerclage métallique biseauté de l’iPhone 5/5S évolue alors pour prendre son propre cheminement stylistique, avec un décrochage sur les côté de l’appareil qui appuie la sensation de finesse de l’appareil tout en améliorant sa prise en main.

xiaomi-mi-note-1024x576
(Le Mi Note)

Mais Xiaomi n’est pas juste un fabricant de téléphone. C’est une société chinoise qui fut fondée en 2010, et qui commença par « Redefining Android » comme ils le disent. Avant de faire des téléphone, elle a créé son propre système opératif: MIUI. Attention, MIUI n’est pas une surcouche de plus sur Android, mais bien en quelques sortes un « fork » (un Android alternatif développé sur les sources publiques Android : AOSP) d’Android.

J’ai découvert les téléphones Xiaomi avec la version 5 de MIUI, Aujourd’hui nous sommes en version 6.

MIUI_v5-1024x640
(MIUI v5)

En effet, ici, tout les éléments de base d’interface ont été revu de fond en comble pour une expérience au top, avec une gestion intégrée de thèmes et de « customisation », mais surtout une recherche de la meilleure expérience utilisateur possible.

Bien entendu, on garde l’accès au Google Play et donc à toutes les apps Android, et il y a aussi un market Xiaomi, que je n’ai pas pris le temps de regarder.

Après maintenant une bonne semaine d’utilisation dont 3 jours à chercher mes apps et retrouver mes repères, je dois dire que MIUI est ma première bonne expérience Android.

J’ai en premier cherché à retrouver toutes mes applis iOS, ainsi que le nécessaire pour synchroniser avec iCloud. Vous trouverez tout ce dont vous avez besoins sur le Google Play. Smoothsync pour les contacts, CalDavsync pour les calendriers, iNotes pour les notes, Reminder pour les rappels, sachant que vous pouvez configurer les maild en imap, presque tout iCloud devrait se retrouver sur votre téléphone.

Ensuite, toutes les applications phares existant sur les deux plateformes, je n’ai eu aucun problème à me sentir à l’aise, en dehors d’une application qui me manque, pour faire mes comptes.

En ce qui concerne la francisation du système, la communauté Miui–france est là heureusement, avec ses abonnés, ses tutoriels, tout le travail fournit derrière…

Le calcul de la consommation data, même à l’heure de l’illimité, je trouve cela génial que ce soit inclus dans le système. En effet, en période de vacances, qui n’a jamais fusillé son forfait illimité et s’est retrouvé bloqué ou bridé à 128kb/s ? Au moins ici, point de surprise. Même la date de réinitialisation de votre forfait est prise en compte.

Screen-Shot-2014-02-19-at-2.47.01-pm-1024x544
(Mi Cloud)

Le MiCloud, venant d’iOS, c’est quelque chose qui me tiens à coeur, car non seulement Xiaomi a compris l’intérêt de l’intégration des services, mais en plus ils ont prouvé sur leur site de cloud avoir des idées originales.

En effet, outre les contacts, et la localisation du terminal (qui ne fonctionne pas chez moi, peut être à cause d’un réglage ou parce que le tel est en dehors du territoire chinois- il semble avoir besoins d’un sms d’activation qui ne passe pas), on trouve les photos prises avec le tel, et surtout, toutes les conversations sms et cloud message, sachant que sur ces dernières, on peut continuer à parler depuis le web.

Une énorme idée. Ensuite je trouve dommage qu’il n’y aie pas une diffusion du protocole de cloud message Xiaomi sur d’autres plateformes mais ça se comprends, à même titre que iMessage sur iOS. Evidemment côté téléphone on peut synchroniser bon nombre de choses sur le MiCloud (comme iCloud sur iOS). Dernier regret, pas de backup de vos réglages et applis sur le cloud directement.

Le moteur de thèmes inclu est juste psychédélique , entre les thèmes d’interfaces iOS et les thèmes estampes japonaises ou dessin noir et blanc en passant par du skeuomorphisme à outrance, il y en a pour tout les gouts. Et la ou on voit la force de MIUI, pas de surcouche , pas de surcharge, pas de ralentissements.

L’application d’email est très bien conçue et je ne lui reprocherais qu’une chose, ne pas pouvoir lancer l’app en tombant directement dans la boîte de réception combinée.

La connexion au Mac se fait aussi très simplement, et tout ce qui pourrait sembler exotique se fait on ne peut plus simplement avec les outils Xiaomi. Presque tout peut être synchronisé avec iCloud, et pour les musiques vous avez google music, qui vous scanne votre bibliothèque iTunes et vous la met en ligne, gratuitement, et sinon Airsync (app payante) marche très bien et synchronise en wifi iTunes et votre téléphone.

Une appli de feedback est inclue et je pense que c’est a chacun de faire les remontées qui faciliteront la vie de tous. Un très bon point pour Xiaomi là dessus.

MIUI 6 a apporté quand à lui son lot d’améliorations, avec en premier un passage au design « FLAT » initié par Windows Phone, transformé par iOS7, et repris aujourd’hui dans la majeure partie de l’industrie du logiciel. des nouveautés sont apparues aussi :

– Les backups peuvent se faire sur MiCloud.
– L’intégration du MiBand pour déverrouiller son téléphone est aussi un plus énorme dans l’utilisation de tout les jours.
– Le live HDR est réellement un top dans les conditions de lumière optimales (Prévisualisation en LIVE du rendu HDR en contrepartie d’une baisse de qualité en mauvaise conditions lumineuse).
– Le douple tap sur une appli qui affiche et valide les notifications de l’applis sans avoir a la lancer.
– Le mode d’accès à une main au téléphone bien plus joli et élégant et pratique que sur iOS, avec une gestion gaucher/droitier)

Voila, encore une fois gardez en tête que c’est la vision d’un gros utilisateur iOS et Mac user, tout le monde n’aura pas les mêmes avis, ces avis n’engagent donc que moi.

miuiv6-1024x575
(MIUIv6)

Pour finir je voudrais présenter brièvement ce que Xiaomi fait en dehors de ses smartphones, car oui, ce trublion de l’industrie mobile ne s’est pas arrêté là!

Le MiPad, la première tablette de Xiaomi est un bel objet, des dimensions proches de l’iPad Mini 2 car fabriqué autour d’un écran identique, Xiaomi a préféré se cantonner à une coque en plastique mais, surement pour le clin d’oeil et pour la visibilité, a préféré utiliser des coques dans le même plastique coloré que les coques d’iPhone 5C. Le résultat est très sympa et met en valeur la tablette comparée à d’autre (pourquoi diable Apple n’y a pas pensé?) J’en ai un de couleur Jaune, et c’est fort sympathique, il tourne aussi sous MIUI v6 et est interconnecté par le MiCloud avec mon Mi4, du pur bonheur! Ce, bien entendu pour une somme comprise entre 220 et 260€ suivant si vous optez pour la version 16 ou 64Gb.

mipad-1024x576
(Le MiPad)

Le MiBand est un bracelet connecté qui relève grâce à tout ses capteurs intégrés de nombreux paramètres de votre vie de tout les jours. Il est petit, pas cher, passe partout, avec des bracelets interchangeables, et relève vos pas, la qualité de votre sommeil, ou vous réveil au meilleur moment pour ne pas que votre matinée soit trop difficile! L’appli qui gère le Mi Band est disponible sur Android et iOS, et sachez que si vous êtes l’heureux possesseur d’un MiBand et d’un smartphone Xiaomi, vous pourrez déverrouiller l’écran de votre téléphone avec le MiBand! Magique et pratique, moi j’adore. En plus il tient entre 30 et 50 jours sur une charge et pour quelques 30€ il a vécut une année complète la ou des Jawbone à plus de 100€ on rarement vécu plus de 3 mois… Que demander de plus?

xiaomi-mi-band-1024x576
(Le MiBand)

 

Xiaomi s’est aussi lancé dans les set top box à la Apple TV et le travail qu’ils ont fait sur la Mi Box est sûrement à l’origine du rafraichissement que Google a fait pour passer de Google TV à Android TV. Ce petit boitier a un avantage indéniable sur l’Apple TV, un App Store! Sachez aussi que la seconde génération gère le 4K, malheureusement l’interface et les services ne sont pour l’instant qu’en chinois, on aime quand même l’idée!

Xiaomi-Mi-Box-Pro-1024x576
(Mi Box pro)

Les ingénieurs de Xiaomi ont transformé l’essai de la set top box en sortant une Mi TV, puis une Mi TV2 qui elle gère le 4K, un ensemble TV 4K avec set top box intégrée, barre de son 2.1 et caisson de basse pour 500€ (750€ en import) et plus récemment ils se sont lancés sur le marché de la domotique, en commençant par les Mi Router qui peuvent servir de HUB aux objets connectés, puis en présentant une gamme de produits partenaires, ainsi que leur propre système de sécurité connecté et même un purificateur d’air connecté, le Mi Purifier.

En créant ainsi un écosystème vaste et dépendant de leurs apps, Xiaomi cherche à devenir un acteur majeur des maisons de demain, et cela ne se cantonnera pas à la Chine car la société est aujourd’hui en pleine expansion internationale, avec l’aide d’un ancien de Google, Mr Hugo Barra.

Voici quelques autres produits présentés par Xiaomi ces derniers mois:


mitv2-1024x576
(Mi TV 2)

Xiaomi-Mini-Router-1024x576
(Mi Router mini)

Xiaomi-smart-home-control-gadgets
(Appareils connectés Mi fabriqués par Xiaomi ou par des partenaires)

miairpurifier-1024x576
(Mi Air Purifier)

MI-Water-Purifier_2 
(Mi Water Purifier)

 

 

Lire la suite

experience-utilisateur-emailing

La fidélisation par l’expérience utilisateur.

Aujourd’hui je vais vous parler d’un phénomène qui est très connu des utilisateurs Apple: l’impact qu’a l’expérience utilisateur sur la fidélité à une marque ou un produit.

il est vrai que si vous demandez autour de vous, les raisons d’acheter un PC sous Windows c’est « pour les jeux », « parce qu’on peut pirater », « parce que c’est ce que tout le monde a », « parce qu’un certain logiciel n’existe pas sur mac », « parce qu’on peut bidouiller », « parce que les PC sont moins chers »…

Pour les distribution Linux, BSD et Unix libre en général c’est plus une idéologie du libre qui guidera le choix.

Pour Android c’est un peu pareil que pour du Windows «  parce qu’on a pas besoins de jailbreaker », « parce que c’est plus ouvert », « parce qu’on peut bidouiller », « parce qu’on peut pirater », « parce que les terminaux sont moins chers »…

Pour Apple, que ce soit pour un Mac sous OSX ou un appareil iOS souvent vous entendrez « parce que les produits sont plus beaux », « parce que c’est plus facile à utiliser », « parce que l’interface est beaucoup plus simple », « parce que l’on est mieux être protégés »…

Mais pourquoi Apple arrive t il a capter autant les gens et à rester pour leurs produits avant tout? Grâce à l’expérience utilisateur, oui mais pas seulement.

La concurrence a fait de gros progrès en terme de simplification d’interface et de nouvelles normes sont apparues et se sont propagées dans les différents système, donc l’interface utilisateur n’est pas la part principale de l’expérience utilisateur aujourd’hui.

Qu’est ce qui a changé la donne?

Encore une fois on doit ce concept à Apple, c’est le principe de l’ecosystème et des services partagés qui fait la différence.

L’intégration iOS / Mac OS / Apple TV et bientôt dans les Automobiles, la santé et la domotique, c’est ce qui fait la force de la captation client.

Si vous avez un appareil Apple, vous pouvez encore rester indifférent au tout Apple, mais dès que vous avez 2 systèmes différents et des accessoires connectés compatibles avec les outils Apple, là vous tombez dans l’écosystème.

ICloud_homescreen

Le point positif: on y est bien, c’est agréable et on se sent bien entouré. Le défaut c’est qu’il est très compliqué d’en sortir. Sans parler produit matériel, il est aujourd’hui par exemple très compliqué de sortir du système Google quand on a adhéré à la majorité de ses services, tellement qu’ils sont parfaitement intégrés entre eux.

L’ultime problème aujourd’hui, c’est que très souvent si on arrive à s’extirper d’un écosystème c’est pour tomber dans un autre, ce qui rends toujours les choses un peu compliquées. C’est ce qu’il m’est arrivé quand j’ai voulut délaisser le monde iOS pour Xiaomi.

Xiaomi, tout comme Apple, a pris conscience très rapidement de la nécessité d’un écosystème, et c’est pour cela que vous aurez une intégration sans pareil entre les appareils Xiaomi, avec un cloud pour relier tout cela. Le seul point négatif que je pourrais donner c’est que leur carddav n’est pas accessible depuis OSX et qu’ils n’ont pas de caldav à l’image de celui d’icloud ou de synchronisation de notes par imap. 

156006MiCloud
La page d’accueil de MiCloud une fois connecté sur son profil


Screenshot-2014-02-26-12
Une des applications MiCloud, en l’occurence le carnet d’adresse

Pour l’instant je reste encore raccrocher à mon iCloud en attendant une évolution de ce côté. Cependant ils ont aussi des idées sympa qu’iCloud n’a pas encore ou que récemment intégrées, comme la bibliothèque photo partagée et les historiques de messages accessible via le site de Cloud.

J’essayes au maximum d’utiliser les outils le plus multiplateforme possible, mais Xiaomi ayant un ecosystème en développement et très attractif, me capte. Encore dernièrement sans cet attrait créé par l’expérience utilisateur, j’aurais peut être basculé vers les derniers Meizu MX4 ou MX4 Pro, mais le système des Meizu, Flyme OS ne propose pas des services et des intégrations aussi qualitatives et complètes que Xiaomi, d’ou mon attente patiente d’une relève du Mi4 🙂

J’en connais aussi un qui tente de se détacher un peu des services Google, mais cela reste une gymnastique fort compliquée à mettre en oeuvre 😉

Et vous, votre écosystème, comment est-il?

Lire la suite

Logo-Design-Ireland1

Design et copie dans le hi-tech

Aujourd’hui j’aimerais parler d’un phénomène très répandu dans le monde du hi-tech et surtout pour les appareils mobiles et l’informatique : le problème de la copie stylistique.

Très souvent les nouvelles concernant ce sujet tournent autour du monde Apple, et c’est l’exemple le plus simple à présenter, étant moi même un aficionado du design de la marque.

Si j’écoute les gens autour de moi qui sont fans Apple, Apple a tout inventé et tous les autres ne font que copier. Du design des iPhone, à la copie du design du système et de ses fonctionnalités, si l’on écoute certaines personnes, tout a été copié.

Effectivement, Apple a révolutionné le monde des smartphones et de l’informatique mobile grâce à l’iPhone et l’iPad, et oui on trouve des constructeurs qui n’hésitent pas à photocopier les innovations ou le design Apple, parfois quitte à voir surgir des clones, mais ce n’est pas nouveau et cela existait déjà dans l’informatique et dans toute autre industrie basée sur le design (je pense notamment à l’automobile). L’exemple le plus flagrant est Samsung, car c’est aussi contre cette marque qu’Apple s’est battue pendant longtemps pour des histoires de brevet, mais Google a aussi subit les foudres de Steve Jobs à l’époque où ce dernier a vu que Google transformait Android en rapprochant l’utilisation du système de celle d’iOS.

15070smartphones_cropped-640x465

Il y a des faits avérés mais, sans vouloir rentrer dans le débat du bien fondé de la poursuite en justice de Samsung par Apple, est-ce que Samsung est celui qui copie le plus les designs Apple ? Récemment on a parlé de Xiaomi qui est une marque chinoise premium montante dans le monde des devices mobiles, et ils ont été montrés du doigt souvent pour être des copieurs, des « pilleurs » d’idées qui auraient même été décriés par Jonathan Ive.

Alors avant de réagir sur le sujet je vais poser quelques images et descriptions avec les réactions adéquates le plus souvent entendues :

apple-iphone-6-2iphone_5s_gold-100053381-large

 

Voici donc un iPhone 6, commercialisé en septembre 2014 et un iPhone 5S, commercialisé en septembre 2013. « ouah trop beau ils ont tout inventé ! »

sku60340_6-1024x995 xiaomi_mi-4_wcdma

Voici un Meizu MX4 et un Xiaomi Mi4, commercialisés respectivement en octobre et septembre 2014, « oh l’autre, les copieurs ! »

htc-one-m7

Ceci est un HTC One M7, commercialisé en Mars 2013, « ils ont trop copié l’iPhone 6 !! hein ? il est sorti avant l’iphone 6 ??? même pas vrai ! »

rockford_hotspotflat_1240x700_mainimage

Voici un Galaxy Samsung S5, appareil commercialisé entre l’iphone 5S et l’iPhone 6. « houlala, la copie grave ! »

5ce7650de6968198

Ceci est un Goophone i6… commercialisé y’a pas longtemps… »Oh c’est trop abusé ! » (oui la je suis d’accord…)

Bref, que retenir de ces images?

1) Apple n’invente pas tout et s’inspire aussi des idées des autres, et cela fait partie de l’ADN Apple.

2) Samsung, HTC, Xiaomi, Meizu, se sont inspirées de certains codes du design Apple pour le design de leurs appareils, mais l’appareil n’est pas dans son intégralité une copie.

3) Il existe de vrais copieurs, comme Goophone qui ne copient d’ailleurs pas que les appareils Apple mais tout les appareils de marque du moment. Ils proposent des copies de terminaux Samsung et HTC entre autres. Eux sont des pilleurs et des copieurs.

La question que beaucoup de fanatiques Apple se poseront maintenant, c’est pourquoi l’on ne doit pas considérer les inspirations des autres constructeurs comme de la copie. Ma réponse est assez simple et je vais l’illustrer en quelques images un peu plus bas. Pour faire simple : dans beaucoup de produits technologiques industriels, le design est dépendant des innovations matérielles, des techniques de fabrications et de l’avancée des composants qu’ils doivent intégrer. Dès lors qu’une technique de fabrication, que des composants ou des technologies ont été validées et testées par de rares pionniers, le reste de l’industrie se les approprient.

Si la caisse autoporteuse, les airbags, les moteurs hybrides ou les logiciels de CAO n’avaient pas été utilisés par des pionniers, puis utilisés par les autres constructeurs, le monde de l’automobile serait aujourd’hui très différent.

Prenons l’exemple des véhicules tout terrain. À la base vous avez Jeep, la willys, un véhicule capable de passer presque partout. En s’inspirant très fortement du véhicule et en l’améliorant, Land Rover et Toyota ont chacun créé sa version, respectivement le Land Rover et le Land Cruiser. Tout cela a émulé la concurrence et Jeep a finalement doté sa Willys des mêmes fonctionnalités.

jeepwillys  landcruiser2landrover

Bien entendu tout n’a pas été copié, le plus important était là, mais Toyota et Land Rover ne s’étaient pas contentés de copier, ils ont surtout amélioré, amenant de nouvelles technologies transformant ces engins passe partout en véritables véhicules tout terrain.

60 ans après, voici à quoi leurs évolutions directes ressemblent :

jeepwillys2015 fjcruiser2015 Land-Rover-Defender-90-Black-Pack-2014-1280x800-003

Les inspirations se sont estompées et chacun a cultivé son propre ADN autour des éléments de design de la Jeep. Pourrait-on dire aujourd’hui que le Land Cruiser et le Land Rover sont des copies de la Jeep ? En aucun cas, et c’est bien là que je veux en venir !

Un autre exemple de l’automobile cher à mon cœur, l’origine des SUV Moderne. Beaucoup pourraient croire que leur origine vient des États-Unis, là où les pick up quatre roues motrices se vendaient comme des petits pains, comme le Ford Bronco, cependant ces véhicules étaient encore d’un point de vue technique archaïques et plus proches des Jeep/Land Rover/Land Cruiser que leurs apparences ne voulaient bien faire croire. L’origine des SUV vient en fait de Land Rover, et plus précisément de leur modèle haut de gamme, le fameux Range Rover.

Dévoilé en 1976, ce véhicule était le premier d’un nouveau genre de véhicule, aussi à l’aise en tout terrain que confortable sur la route.

rangerover1976

Cette icône de la production automobile, a été l’inspiration de nombreux autres modèles chez des marques concurrentes, si bien qu’aujourd’hui la plupart des marques automobile ont au moins un SUV (plus ou moins capable hors des routes) à leur catalogue.

Est-ce que Land Rover en a fait tout un plat ? Non. Cela les a sûrement ennuyé de ne plus avoir le monopole mais cela les a aussi obligé à innover, encore et toujours pour garder leur place de leader (vous voyez ou je veux vous amener ?).

Land Rover ne s’est donc jamais plains de plagiat ? Si, récemment, à cause de cela :

Landwind-X7-Range-Rover-Evoque-articleTitle-35804652-826140

Vous commencez à saisir la subtilité ? revenons à nos smartphones.

Là où sur une voiture vous avez plusieurs dizaines d’éléments de design extérieurs qui peuvent être modifiés, sur un smartphone ou une tablette, vous aurez basiquement : les faces avant et arrière, et les 4 côtés de l’appareil sachant que la face arrière doit contenir une caméra et un flash et que la face avant doit contenir un écran, un récepteur, une caméra, des capteurs et un ou des boutons, cela laisse beaucoup moins de possibilités d’être original.

Du coup, le moindre élément copié ou inspiré devient beaucoup plus visible. Comment aujourd’hui sortir de ces carcans imposés par la technologie ? L’arrivée des écrans courbés ? L’arrivée des composants souples ? Ces évolutions apporteront certainement des changements important dans la manière de concevoir et donc de designer nos appareils, mais quelle liberté de diversité donneront-elles aux designers? Malheureusement sur des objets aussi simples et petits, très vite des designs se couperont, s’inspireront et se copieront.

Mais est-ce là le vrai problème ? Qu’est-ce qui fait la différence entre une inspiration stylistique et une copie ?

Je pense personnellement qu’il y en a une, et elle se trouve dans la capacité à faire évoluer dans son propre style une idée dont on s’est inspiré.

Si chaque nouveau produit que l’on sort s’inspire en grande partie du nouveau produit du concurrent, là on assiste vraiment à du photocopiage, mais si une inspiration d’un autre produit donne naissance à un nouveau lignage, une nouvelle utilisation de cette idée stylistique qui n’aura pas été exploitée par le design originel, là on sort totalement de la copie.

Quelques exemples :

– Les smartphones Meizu sont des évolutions stylistiques de feu l’iphone 3G, de par leur forme générale, même si dans le détail du design ils n’ont plus rien à voir.
– Les Sony Xperia Z ont repris à leur compte l’idée des deux faces en verre qui avait été instaurée par l’iPhone 4 mais ils n’ont rien à voir avec ce dernier.
– Les derniers Xiaomi haut de gamme (Mi4, Mi Note) se sont inspirés du cerclage en metal biseauté de l’iPhone 5 mais ce cerclage a évolué dans le Mi Note pour devenir un style à part, entièrement détaché du design originel.

minote minote2 

Le Mi Note ci-dessus. il a gardé le cerclage en métal inspiré par l’iphone 5/5S, mais pour améliorer la prise en main du téléphone et sa finesse au bord ils ont créé un décroché qui change totalement la perception et améliore l’idée d’origine. Peut-on encore parler de simple plagiat ? Je ne pense pas.

Vous comprenez peut-être enfin là où je voulais en venir. L’inspiration stylistique dans le design industriel est inévitable, on le voit tous les jours dans le monde de l’automobile, des appareils électroniques et de l’informatique. Plus les produits sont petits, plus ils ont de contraintes, et plus les inspirations sont visibles.

Le principal c’est de permettre aux designer de partir sur de nouvelles idées ou de développer des idées existantes, mais surtout c’est que cette concurrence et émulation stylistique entre les différentes compagnies bénéficient au client.

Sans l’émergence des SUV, Land Rover n’aurait pas tant investit dans la recherche pour faire de ses véhicules ce qu’ils sont aujourd’hui, une voiture de luxe aussi bien capable d’être à l’aise sur un circuit que de traverser des terrains où seuls des engins militaires devraient être capables de s’en sortir. Sans l’émergence d’Android et l’arrivée des terminaux grand écran jamais Apple n’aurait fait le pari de faire des téléphones qui ne seraient pas utilisables naturellement d’une main.

Apple a apporté beaucoup d’innovations, mais même si elle est aujourd’hui Leader, il lui arrive encore de devoir s’accaparer des idées et designs venus d’ailleurs. Les lignes en plastique à l’arrière des iphone 6 a forcément une inspiration dans les HTC One M7, le centre de contrôle a forcément une inspiration dans celui d’Android, le gestionnaire de notification aussi, la manière dont s’affichent les dossiers sous iOS7 et 8 s’inspire de ce que faisait Xiaomi sous MIUI5, et n’oublions pas que sans les inventions de XEROX, l’interface du Mac et la souris n’auraient jamais vu le jour en 1984 pour aujourd’hui être des standards.

Au final, je dirais qu’il faut savoir garder un certain recul, être patient, et se rendre compte que le plus important c’est de voir si une inspiration va servir de base pour une nouvelle évolution de design, et si c’est le cas, accepter que l’on n’est pas en présence d’une simple copie.

minote3

Lire la suite

Pinocchio_2560x1440_wallpaper

Pinnochio (피노키오 – Pinokio)

Une fois n’est pas coutume, et une fois de plus grâce aux conseils avisés de Littlesa que je remercie, je vais vous parler d’une série télévisée Coréen (communément désigné comme un KDrama) dont le titre est Pinnochio. J’en aurais sûrement d’autres sur lesquels je reviendrais, car celui là n’est pas mon petit chouchou du genre, mais c’est une très bonne série, et un cas d’école.

cones

L’histoire commence par le drame épouvantable d’une famille détruite par l’acharnement médiatique. Un père chef pompier calomnié pour une faute, la famille rejetée par tout le voisinage et pointée du doigt partout dans le pays, un grand frère qui tente désespérément de faire éclater la vérité et une mère décidant de mettre fin à ses jours avec son jeune fils, Ki Ha-myung. La base de toute cet acharnement médiatique reposant sur le témoignage d’un témoins atteind du syndrôme (fictif) de pinnochio (il lui est impossible de mentir sans avoir le hoquet).

4544_16

Ha-myung échappe à la noyade et est recueillit par un viel homme vivant sur une des îles côtières. Ce dernier, au bord de la démence, adoptera le garçon pensant que c’est son fils aîné, perdu il y a 40 ans en mer, qui lui est rendu. L’enfant ne dévoilera rien de son passé et se laissera élever dans ce mensonge auquel il adhère pour le bien de son père adoptif. Ils seront rejoint par son fils cadet et sa petite fille,Choi In-ha, atteinte elle aussi du syndrôme de pinnochio, qui n’est autre que la fille de la journaliste à l’origine des calomnies ayant conduit au malheur de Ha-myung.

fullsizephoto543120

Ha-myung va grandir aux côtés de In-ha entre l’amour qu’il lui porte et la haine qu’il a envers sa mère, se sacrifiant tout de même pour elle dans ses études, jusqu’au jour ou, suite aux échecs successifs d’In-ha de devenir journaliste à cause du syndrome de pinnochio, ils vont décider de devenir journalistes ensemble! Ha-myung est décidé à mener une bataille contre la mère de In-ha sur son propre terrain, afin de mieux comprendre comment les journalistes peuvent façonner l’actualité selon leur bon vouloir.

4544_3

L’arrivée dans le métier de journaliste sera éprouvante pour les deux, travaillant pour des chaines concurrentes, In-ha découvrant petit à petit le véritable visage de sa mère qu’elle idolâtrait tant, et Ha-myung découvrant la folie vangeresse de son frère, Ho-sang, voulant faire payer les responsables de la calomnie qui conduisit leur famille à la destruction.

4544_11

La série est vraiment un excellent décryptage des travers du monde journalistiques, ou la finance, les conseils d’administration, la popularité, l’impact et la transformation des faits pour chercher l’image et le discours qui attirera le plus l’attention des téléspectateurs, prennent plus d’importance que la véracité des faits qui sont rapportés. Je penses que quelle que soit notre nationalité, Pinnochio est un drama qui nous parle, car c’est aussi ce que nous vivons tout les jours, assénés sous les informations qui sont mal vérifiées, mal préparées, ou transformées au gré des journalistes et des chaines. Le jeu des acteurs est juste, la série est bien réalisée, et il y a dans les KDrama ce je ne sais quoi d’émotion et d’expression en plus, qui en fait un peu les latins de l’asie du nord, ce qui n’est pas pour nous déplaire dans nos contrées latines!

pinocchio_-_keyart

Vous pouvez visionner gratuitement tout pleins de KDrama (et autres) via le site ou l’app Viki (Merci à Soojin pour m’avoir fait découvrir ce site!) ou Dramafever, et vous trouverez ici le lien vers le premier épisode de Pinnochio sur Viki. Bon visionnage!

Lire la suite

508475

The Garden of Words (言の葉の庭, Kotonoha no niwa)

J’aimerais aujourd’hui vous parler d’un court métrage d’animation qui m’a laissé bouche bée. Ce film est une poesie à l’état pur. J’aimais déjà beaucoup le réalisateur, Makoto Shinkai – qui pour moi est déjà autant synonyme de qualité que le maitre Hayao Miyazaki. Mais cette fois, il a dépassé toutes mes attentes, en réussissant a transposer une tranche de vie en un récit poétique touché par la grâce…

508520 508519

Le film, The Garden of Words (言の葉の庭, Kotonoha no niwa), n’est pas tout récent car sorti en 2013. J’avoue que je ne m’étais jamais senti en l’état d’esprit de le regarder, de peur d’être déçu peut être, car j’ai énormément d’attentes pour chaque nouveau film de Makoto Shinkai, vu qu’a chacun de ses films il m’épate un peu plus. Le détail de chaque image, le jeu des couleurs, des transparences, la qualité de l’animation et des lumières qui reste contante et qui vous hypnotyse par la beauté de chaque image, chaque scène, la qualité du montage et de la réalisation qui vous plonge en plein coeur de la vie des deux personnages principaux… Rien n’est laissé au hasard.

508472 506616

Takao Akizuki est un lycéen de 15 ans qui rêve de fabriquer des chaussures. Il vit seul avec sa mère et son frère ainé. Il travailles dur, entre l’école, les petits boulots et son travail personnel. Son unique entorse à ce tableau parfait, c’est que chaque matin ou il pleut, il va dessiner des modèles de chaussures dans le parc de Shinjuku Gyen, sous un abri. Un jour sous ce même abri, il y trouve une jeune femme qui semble esquiver son travail, Yukari Yukino. Cette dernière se rendant compte de l’uniforme du jeune homme lui lancera en lieu et place d’un au revoir un Tanka (un style poétique japonais) qui piquera la curiosité d’Akizuki.

506615 508475

Durant toute la saison des pluies, les deux personnages se retrouveront et vont se rapprocher, mais Yukino restera secrète, laissant Akizuki se dévoiler. Chacun se lève le matin espérant qu’il pleuve, lui, tentant désespérément de ne pas accorder d’importance à la jeune femme, et elle, profitant de ces moments comme d’une bouée de sauvetage pour se sortir de sa situation compliquée. 

Le film en lui même est, je pense, une sorte d’aboutissement du travail de Makoto Shinkai depuis qu’il a été reconnu en tant que réalisateur de talent avec Voices of a distant star (Hoshi no koe), mais sûrement pas le point culminant de sa carrière, qui je l’espère sera longue et aussi emplie de chef d’oeuvre que cette du grand maitre Miyazaki.

Même si vous ne raffolez pas du genre animation japonaise, je vous recommande chaudement ce court métrage. Garden of the words est un tableau sublime, une oeuvre d’art tellement il n’a rien à justifier, à tel point même sans suivre l’histoire on peut s’en mettre plein les yeux. On reste épaté par la maitrise de chaque poste, par la beauté des image, par la douceur de la musique, par la profondeur des instants partagés, et par la grâce de chaque scène; de quoi nourrir vos pupilles de plus de 46 minutes de pure beauté.

21053681_20131029150808788

 

なるかみの,すこしとよみて,
ふらずとも,
わはとどまらむ,
いもしとどめば

[A faint clap of thunder,
Even if rain comes or not,
I will stay here,
Together with you.]

Takao in The Garden of Words[5]
from Man’yōshū, Book 11, verse 2,514[

Lire la suite

Screen Shot 2015-05-14 at 10.48.48

Xiaomi Yi Sport Camera & Kingma Waterproof Case

Xiaomi fait beaucoup parler de lui ces derniers temps, entre le trust de la première place des vendeurs de smartphones en Chine depuis fin 2014, les sorties de téléphones haut de gammes avec les Mi Note et Mi Note Pro, ainsi que les partenariat avec diverses entreprises hi-tech chinoises pour sortir des produits pouvant s’interconnecter autour de ses produits tels un hub numérique (avec option domotique).

La Camera Xiaomi Yi Sport Camera fait partie de cette dernière catégorie, le partenaire de Xiaomi ayant déjà travaillé sur la Yi Small Ants Camera (une camera IP destinée à la surveillance du domicile).

IMG_14052015_091729_HDR

Donc la caméra en elle même est peu ou prou du même format que les célèbres GoPro, et pour un prix très attractif propose des fonctionnalité d’une Go Pro Hero 3+ facturée dans les 300€

Je passerais sur les détails techniques, car ce qui nous intéresse, c’est ce qu’elle fait vraiment et le rendu. Ce test commence par des petites vérifications rapides des fonctionnalités de la caméra, et se terminera par un test beaucoup plus complet en extérieur, et sous l’eau, grâce à la coque waterproof Kingma!

Au déballage, comme pour tout les produits Xiaomi, on a une présentation sobre dans un carton typé recyclé, avec dans mon cas, vu que j’ai choisis l’édition de voyage, le selfie stick, la caméra, le cable USB et les petits manuels.

IMG_14052015_091328_HDR IMG_14052015_091412_HDR IMG_14052015_091436_HDR

 Le tout présente vraiment une bonne qualité de fabrication, que ce soit le selfie stick ou la caméra. Le seul petit bémol serait sur l’impression de fragilité du cache prise USB/HDMI et Micro SD, ainsi que du cache du compartiment de la batterie. Le reste fait très solide, et vraiment dans des matériaux flatteurs. La caméra dispose d’un bouton d’alimentation sur la face avant, d’un bouton déclencheur sur la tranche haute, ainsi que d’un bouton d’activation/désactivation wifi sur la tranche. Chaque bouton dispose de sa LED pour avoir un retour d’activation, et on trouvera deux led supplémentaire de signalement d’activation/d’enregistrement sur le dos et le dessous de la caméra.

IMG_14052015_091535_HDR IMG_14052015_091524_HDR IMG_14052015_091443_HDR

Le gros avantage de cette caméra à ce tarif c’est qu’elle est pilotable par une application (iOS et Android) qui vous permettra d’avoir le retour d’image de la camera en « temps réel » (avec un léger décalage dans la réalité). Pour l’instant la version française de l’application présente quelques petits problèmes d’affichage sur les informations en bas, mais rien qui n’empêche l’utilisation. Comme vous le voyez, vous aurez accès à trois modes, Video, Capture d’écran directe de la video depuis le portable, et Photo. 

Screenshot_2015-05-14-09-01-02 Screenshot_2015-05-14-09-01-10 Screenshot_2015-05-14-09-01-14

Bien entendu la caméra peut fonctionner sans être connectée à un portable mais cette application apporte un certains confort d’utilisation suivant ce que vous voulez pouvoir faire de votre caméra. En outre, c’est aussi grâce à cette application que vous pourrez modifier tout les réglages de la caméra, que ce soit les qualités d’enregistrement, la définition, l’utilisation des leds, le lancement automatique du Wifi ou pas au démarrage de la caméra, la liste de réglage est assez conséquente, et c’est ça qui est bon!

Screenshot_2015-05-14-09-01-26 Screenshot_2015-05-14-09-01-30 Screenshot_2015-05-14-09-01-34 

Comme vous le voyez, cette Caméra est vraiment complète en terme de possibilité d’utilisation et c’est quelque chose d’important. Maintenant nous allons voir ce qu’elle peut faire. N’étant pas un pro de la photo ou de la video je me concentrerais sur mes impressions de néophyte quand à la qualité du rendu en rapport à ce que j’ai déjà pu tester, c’est à dire une GoPro. La Caméra de Xiaomi a un angle de vision légèrement moindre que ses équivalentes GoPro, 155 contre 170 pour les GoPro. Les Couleurs sont aussi moins flatteuses mais je ne penses pas que ce soit un problème que qualité d’objectif, GoPro ayant du opter pour une image plus saturée pour donner un aspect plus claquant à l’image de ses caméras. Mais rien ne vous empêche de modifier cela après sur un ordi au montage!

YDXJ0016

Le Boitier Kingma est de très bonne facture, et est fournit avec deux fixation, une fixation a vis standard pour tout appareil Photo ou Video (pour pouvoir fixer sur un trépied, ou comme dans mon cas, un support de sangle PeakDesign), ainsi qu’une fixation à clip comme sur les GoPro (il est d’ailleurs fort probable que le clip soit compatible mais je n’ai rien pour pouvoir le tester). La poignée de fermeture du boitier est facilement manipulable et semble solide, et les boutons sont bien protégés.

IMG_14052015_110751_HDR IMG_14052015_110725_HDR IMG_14052015_110705_HDR

Test Photo:

Plutôt agréablement surpris par l’optique et sa luminosité, encore une fois moins flatteur qu’une GoPro, mais cela ne devrait pas effrayer les amateurs de réglages photos !

YDXJ0075 YDXJ0313

YDXJ0707 YDXJ0727

YDXJ0728 YDXJ0730

YDXJ0736 YDXJ0006

 Test Video (Waterproof!)

N’ayant pas de gimbal (steadycam) pour la camera, les videos sont un peu instables, cependant pas plus qu’une GoPro dans les mêmes conditions.

 

 

 

 

A priori cette caméra, ainsi que la coque de protection waterproof Kingma sont de très bonne facture, je posterais au plus vite les tests Photos et Videos en conditions réelles! En attendant vous pouvez trouver cette petite merveille sur le site ou je me fournis habituellement, iBuygou ( http://www.ibuygou.com ), un site de confiance en ce qui concerne les marques chinoises.

 

Lire la suite