Witch Hunter Robin

L’histoire se passe dans une époque contemporaine, voir un futur proche, au japon. Une organisation mondiale, Solomon, chasse les sorciers (witch) qui se laissent corrompre par leur pouvoir. Pour ce faire Solomon emploie des Chasseurs (hunter). Certains sont capables d’utiliser la magie (craft users), d’autres sont de “simples” humains. Tout commence dans les bureau de la branche Japonaise de Solomon, la STNJ lors de l’arrivée d’une nouvelle recrue, Robin, une jeune hunter venue d’Italie.
 
witch_hunter_robin_18
 
Les bureaux de la STNJ se trouvant dans un immeuble assez ancien. Outre le gardien et Robin, les membres sont au nombre de huit. Zaizen, le grand patron, qui dirige le fonctionnement de plus ou moins près. Il semble être à l’origine de la découverte d’une substance qui protège les hunter de la STNJ d’un grand nombres d’agressions surnaturelles, l’Orbo. Chief Kosaka est le chef opérationnel, il semble être assez à l’écart vu la poigne de fer avec laquelle Zaizen dirige la STNJ. Amon semble être le hunter ayant le plus d’expérience, c’est lui qui veille sur tout lors des chasses. Karasuma a des pouvoirs de suggestion et de vision, Sasaki est la tête brulée du groupe et Doujima la bulleuse. Quand à Michael, c’est un ex hacker qui est consigné dans les locaux de la STNJ pour avoir pénétré leur système.
 
witch_hunter_robin_hq_wallpaper_2-1280x1024
 
La première partie de l’histoire nous plonge dans les affaires courantes de la STNJ. Robin va devoir s’insérer dans l’agence. Entre Amon qui reste le plus froid possible, et le reste de l’équipe qui semble prudent face à la nouvelle venue, ca ne semblera pas des plus simple. Tous semblent attendre qu’elle fasse ses preuves, en dehors de leur chef. Heureusement, Robin se révèle être une hunter hors pair, privilégiant parfois ses méthodes à celles de la STNJ. Elle découvre cependant plusieurs choses dans son nouveau travail, principalement le fait que la STNJ capture les witch vivants au lieux de les tuer.
 
maxresdefault
 
Robin se plie sans trop de problèmes à cette contrainte. Les dossiers se suivent, les hunters chassent, et les witch sont capturés, puis emmenés dans une sorte de sarcophage par un groupe d’homme en tenue anti contamination. L’endroit ou ils emmènent tout ces prisonniers se nomme la “factory”. Pourtant, quels que soient les cas, les dossiers, les witch sont toujours plus ou moins diabolisé. Tout semble tourner autour de leurs pouvoirs. Qu’ils les utilisent pour le bien ou non, ils restent des êtres doués de pouvoirs surnaturels, inhumains aux yeux du commun des mortels. 
Tout change lorsque robin rencontre une vieille sorcière, une mathusalem, une sorcière de l’époque de la grande chasse aux sorcières de Salem. Lorsque la sorcière fait face à Robin, elle lui montre à quelle point l’histoire se répète. Des sorciers & sorcières en chassant d’autres, une même famille se battant et faisant couler le sang des leurs. Robin se met à douter, elle a toujours vécut en tant que craft user et a du mal a accepter le fait qu’elle puisse être une sorcière. Puis tout s’enchaine, un prêtre vient au japon, Le bureau de la STNJ se fait attaquer et Robin la chasseuse se retrouve chassée. Amon lui permet de s’échapper et la guide vers une personne de confiance, Nagira.
 
Amon_close_up
 
Depuis ce point de chute, et avec l’aide de Nagira, Robin va tout faire pour rechercher la vérité quand à sa nature. Cette quête la mènera bine plus loin qu’elle ne l’espère et toutes les personnes qu’elles pensait connaitre se dévoileront petit à petit sous un nouveau jour. Qui est elle vraiment? Quelle est sa place? Qu’est ce que l’Orbo? Telles sont les questions dont elle devra trouver les réponses…
 
Witch Hunter Robin est l’excellente surprise de cette fin d’année. L’histoire est agréable à suivre, même s’il y a quelques longueurs, et tombe plus dans le domaine de la science fiction que du fantastique. Mais ce genre de défauts s’effacent très vite devant la réalisation et l’ambiance hors du commun pour une série TV. l’ensemble est appuyé par une bande originale des plus entrainantes.
 
whrdoujima
 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.