FLCL (FuLiCuLi)

FuriKuri! FuliKuli. phuLiCuli… FouliCouli? allez vous me dire? Voici tout à fait l’archétype de titre qui me fait tilter… Et si on va regarder un peu derrière, c’est estampillé Gainax. Pas besoins de supplément de Pub pour que je m’y intéresse. Je me jette sur le DVD d’un ami et je lui pique lâchement pour pouvoir me donner une idée…
 
 FLCL2_0
 
FuriKuri c’est avant tout une atmosphère légèrement déjantée! Une planète à part où le chara. design de Yoshiyuki Sadamoto (Nadia, Evangelion, Les ailes d’Honneamises) se marie pour la plus grande joie de tous à un esprit de délirium proche de Kareshi Kanojo no jijo (Karekano pour les intimes).
 
L’atmosphère “Karekano” se retrouve dans toutes les deformations des persos, des passages en SD a gogo (SD= Super Deformed) des scènes manga, des attitudes exagérées, bref, un évantail de base pour un bon fou rire! Le tout est teinté d’une ambiance musicale très sympa qui détonne particulièrement bien (surtout pour le générique de fin que l’on retiendra très bien)
 
Le personnage principal est un jeune garçon de 12 ans nommé Naota. Il est plutôt râleur et têtu, il se ballade toujours avec une batte de baseball. Vient en second une jeune fille de 19 ans (?) nommée Haruko qui se ballade toujours avec une guitare électrique sur son Vespa. Enfin, Mamimi, 17 ans, la petite ami du grand frère de Naota, qui entretient une relation plutôt spéciale avec Naota.
 
Kamon, le père de Naota et Shigekuni, son grand père, sont deux joyeux lurons qui sont les premiers a bien vouloir accueillir Haruko sous leur toit, au grand damne de Naota. Haruko a l’air d’avoir plus qu’un lien de bourreau envers Naota, car, malgre les deux fois ou elle semble lui en vouloir personellement, elle le sauve plus tard, après l’apparition de Kanchi le robot.
 
Les mascottes à la Gainax, on va finir par croire que c’est obligatoire, surtout avec un nom au carré… Miyu Miyu est donc le chat de la charmante maisonnée de Naota. Enfin, dans le panel de personnages secondaires, on retrouve 3 camarades de classe de Naota, qui sont dans l’ordre, Gaku, Masashi et Ninamori.
 
 flcl_0
 
L’histoire se passe dans le présent… peut-être, dans une ville nommée Mabase, d’où s’élève un gigantesque Centre Medicale. Nandaba Naota, un jeune garçon, se fait renverser par un Vespa sur le chemin qui le ramenais chez lui. Il en récolte une bosse plutôt étrange. Le lendemain matin, alors qu’il se prépare pour aller à l’école, il découvre la jeune fille qui l’avait renversé la veille dans son salon.
 
A la fois étonné et énervé, il écoute les élucubrations de son père qui lui explique qu’il vient de prendre la décision de la garder comme gérante. Elle leur donne son prénom: Haruko. Naoko ne sait pas trop comment réagir au fait qu’Haruko et lui vont désormais vivre sous le même toit. Haruko semble vouloir rester avec lui, comme pour le surveiller. Elle sait quelque chose que lui ne sait pas.
 
Lorsqu’elle vient se coucher près de lui, le pauvre Naoko explose et décide d’aller dormir ailleurs. puis il se retrouve sur un pont, en train de discuter avec Mamimi. C’est alors que devant eux, un spectacle incroyable va se dérouler, un combat entre deux robots. alors que Naota se retrouve dans une sale position, Haruko arrive à la rescousse, avec toute la délicatesse qu’on lui connait.
 
FuriKuri est décidément un extra terrestre, et ce, même si on le compare aux anciennes productions de la Gainax. N’attendez pas la un anime réaliste à la nadia ou eva, pas non plus un cas de conscience léger à la Karekano. Je ne sais pas trop dans quelle catégorie classer cet anime, mais une chose est sure, il est totalement décalé! Si on y rajoute la très bonne bande sonore.
 
flcl1_0
 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.