Irresponsible Captain Tylor

On a toujours tendance à dire qu’il n’y a pas besoins d’être très malin pour devenir militaire. Si cet adage s’avère être vrai alors Justy Ueki Tylor est le plus apte à cette vocation. Ce jeune homme de 20 ans (comme il aime tant le répéter), qui n’a pas grand but dans la vie, décide de s’engager dans l’armée après avoir vu une annonce de recrutement. Lors de l’entretient il prétends vouloir s’engager pour “mener une vie agréable” (un soldat est nourri, voyage gratis, etc…). Sa mésaventure commence par un affrontement sans merci avec l’avatar féminin de l’ordinateur de recrutement de l’armée qu’il rendra folle (de lui évidement). Evidement personne ne sait que c’est de sa faute que l’ordinateur court circuite et il se fait finalement engager au poste des pensions. Un jour, alors qu’il apporte une pension en retard à un ancien amiral à la retraite, il se retrouve héro malgré lui en sauvant sans le vouloir l’amiral, ses petites filles ainsi qu’une de leur connaissances, d’une prise d’otage. Ainsi, servit par sa chance sans limite Tylor est alors “promus” Lieutenant et Capitaine du destroyer Soyokaze.
 
Mais tout n’est pas si simple. Il s’avère en effet que ce vaisseau de guerre est un vieux rafiot pourrissant à l’ombre d’un dock sur lequel sont affectés les pires soldats de l’armée de la Force Spatiale de l’Union des Planètes. Jamais un Capitaine ne tient plus de 3 jours à la tête de l’équipage de “la poubelle” comme on le désigne. Et personne dans cet équipage ne pense que Tylor tiendra, ce qui était une des raisons de sa promotion sur ce navire. Mais aucun d’eux ne pouvaient soupçonner ses multiples dons cachés.
 
Tylor va notamment retrouver dans l’équipage du Soyokaze les deux petites filles du Général Hanner et leur connaissance, le lieutenant Yuriko Star – dont le sauvetage lui a valut sa promotion. Pour le reste de l’équipage, en dehors de ceux ci, on trouve le capitaine en second qui n’est autre que le gradé qui était censé venir à bout de la prise d’otage précédemment citée – autant dire qu’il ne porte pas Tylor dans son coeur – ainsi que des marines sans pitié, toujours prêts à chercher la bagarre, un docteur qui carbure au saké un pilote qui est allergique aux femmes, et enfin quelques bons soldats en cherchant bien.
 
bench_0
 
Les débuts difficiles de l’équipage vont vite être oubliés derrière l’incompétence évidente de Tylor dans son rôle de Capitaine, du moins c’est ce que tout le monde pense. Et c’est justement cette idée qui va petit à petit les unir. Ils apprécient tous l’homme Tylor, un joyeux luron qui ne les prends pas de haut et qui semble vivre au fil du temps qui passe. Mais l’attitude irresponsable du Capitaine Tylor uni, contre toute attente, ce groupe hétéroclite. L’incompétence et l’attitude de Tylor va les amener a prendre plus de décisions par eux mêmes, petit à petit. Pour le haut commandement de la flotte, Tylor se résume par la phrase “l’ennemi est en nous”.
 
Mais cette méfiance des hommes vis à vis de l’irresponsabilité de Tylor en tant que Capitaine n’entachera pas l’estime grandissante qu’ils ont en l’homme. Même les plus à cheval sur le règlement et les plus réfractaires à son comportement finiront par accepter ses qualités et ses coups de génie, bien qu’ils soient pour la plupart conscient que ces derniers sont principalement dus à la chance extraordinaire de Tylor. Les marines et les pilotes vont vite arrêter les bagarres générales et autres destruction de matériel pour se lancer dans des réunions, fêtes, jeux, concours de “Miss Soyokaze” ou autre activité intéressante.
 
En fait les exploits de Tylor vont lui permettre de gagner la confiance et l’admiration de ses hommes. Et quels exloits! Même si l’on peut imputer ceux si sur le compte de la chance inimaginable du Capitaine, ils feront l’admiration de l’équipage et de certains de leurs ennemis les plus valeureux, et le malheur de l’état major qui ne cherche qu’à se débarrasser de Tylor par tout les moyens. Mais l’équipage devenant solidaire de son Capitaine et ce dernier les estimant comme ses amis, rien ne pourra plus les empêcher d’être un équipage uni à l’encontre de leur propre volonté. Même le Capitaine en second Yamamoto reviendra sur ces préjugés lorsqu’il se rendra compte de ce que tylor est capable de faire pour sauver ses hommes.
 
cheer_2 
 
Mais le cercle des amis de Justy Ueki Tylor ne s’arrêtera pas à son seul équipage. Car il va affronter des ennemis, et certains de ces ennemis seront des ennemis de valeur, non pas pour leurs aptitudes à se battre, mais surtout pour leur capacité à savoir prendre le temps d’observer avant de conclure. Notamment Dom, plus fidèle serviteur de l’Impératrice Raalgon, qui prendra le temps de se forger une opinion sur Tylor avant d’essayer de l’attaquer de front. Ils se retrouveront durant la captivité de ce dernier sur le vaisseau mère des Raalgon. Les deux hommes se considèrent comme des hommes d’honneurs et se respectent.
 
Durant sa captivité, le Capitaine, déjà célèbre dans les rangs de ses ennemis, rencontrera Azalyn, l’Impératrice de l’empire Raalgon. Comme cette dernière se prends d’affection pour Tylor, elle réussit à le soustraire à une exécution certaine en en faisant son animal de compagnie. “Pako pako”, car tel est le nom qu’elle lui donnera, subira un lavage de cerveau. Mais son état d’esprit restant intact, Tylor restera lui même et ira même jusqu’à la protéger lors de l’explosion d’une bombe destinée à assassiner l’Impératrice. Cet évènement le rendra d’autant plus populaire parmis ses hommes et parmis les ennemis qui l’estiment.
 
La dernière bataille de Tylor sera la plus éprouvante pour lui. Mais ce n’est en aucun cas de l’ultime bataille de l’Union des Planètes contre l’empire Raalgon dont je parles, mais de la mort de l’Amiral Hanner. Apparement non seulement Tylor l’appréciait et avait réussis à se faire apprécier par l’Amiral à la retraite, mais il semblait vouer une certaine admiration pour cet ancien haut gradé. Cette disparition l’amènera à réfléchir sur ce qu’il a fait jusqu’à présent et sur ce qu’il désire vraiment faire de sa vie. il en sortira une phrase décrivant ce nouvel état d’esprit, mot qu’il fera passer au reste de l’équipage avant qu’ils ne se séparent: “Faites ce que bon vous semble”.
 
Alors qui est réellement le fameux Capitaine Justy Ueki Tylor? Est il un as, un génie de la tactique militaire qui cache son jeu, ou bien un simple imbécile heureux qui a une telle chance qu’on pourrait jurer qu’il a un ange gardien? Personne ne le saura, mais en y regardant de près, il n’est pas si idiot qu’il n’y parait, et ses qualités humaines sont indéniables. Sur le plan purement militaire il n’est pas apte, mais il fait passer la vie de son équipage avant toutes choses. C’est peut être aussi une des raisons qui fait qu’il sera tant apprécier. Comment ne pas avoir envie de sauver la vie à un homme qui a sauvé la votre à plusieurs reprises? La fin de cette série Télé de 26 épisodes est des plus appréciables même si on aurait aimé en voir plus.
 
battleflag_0
 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.