La fidélisation par l’expérience utilisateur.

Aujourd’hui je vais vous parler d’un phénomène qui est très connu des utilisateurs Apple: l’impact qu’a l’expérience utilisateur sur la fidélité à une marque ou un produit.

il est vrai que si vous demandez autour de vous, les raisons d’acheter un PC sous Windows c’est « pour les jeux », « parce qu’on peut pirater », « parce que c’est ce que tout le monde a », « parce qu’un certain logiciel n’existe pas sur mac », « parce qu’on peut bidouiller », « parce que les PC sont moins chers »…

Pour les distribution Linux, BSD et Unix libre en général c’est plus une idéologie du libre qui guidera le choix.

Pour Android c’est un peu pareil que pour du Windows «  parce qu’on a pas besoins de jailbreaker », « parce que c’est plus ouvert », « parce qu’on peut bidouiller », « parce qu’on peut pirater », « parce que les terminaux sont moins chers »…

Pour Apple, que ce soit pour un Mac sous OSX ou un appareil iOS souvent vous entendrez « parce que les produits sont plus beaux », « parce que c’est plus facile à utiliser », « parce que l’interface est beaucoup plus simple », « parce que l’on est mieux être protégés »…

Mais pourquoi Apple arrive t il a capter autant les gens et à rester pour leurs produits avant tout? Grâce à l’expérience utilisateur, oui mais pas seulement.

La concurrence a fait de gros progrès en terme de simplification d’interface et de nouvelles normes sont apparues et se sont propagées dans les différents système, donc l’interface utilisateur n’est pas la part principale de l’expérience utilisateur aujourd’hui.

Qu’est ce qui a changé la donne?

Encore une fois on doit ce concept à Apple, c’est le principe de l’ecosystème et des services partagés qui fait la différence.

L’intégration iOS / Mac OS / Apple TV et bientôt dans les Automobiles, la santé et la domotique, c’est ce qui fait la force de la captation client.

Si vous avez un appareil Apple, vous pouvez encore rester indifférent au tout Apple, mais dès que vous avez 2 systèmes différents et des accessoires connectés compatibles avec les outils Apple, là vous tombez dans l’écosystème.

ICloud_homescreen

Le point positif: on y est bien, c’est agréable et on se sent bien entouré. Le défaut c’est qu’il est très compliqué d’en sortir. Sans parler produit matériel, il est aujourd’hui par exemple très compliqué de sortir du système Google quand on a adhéré à la majorité de ses services, tellement qu’ils sont parfaitement intégrés entre eux.

L’ultime problème aujourd’hui, c’est que très souvent si on arrive à s’extirper d’un écosystème c’est pour tomber dans un autre, ce qui rends toujours les choses un peu compliquées. C’est ce qu’il m’est arrivé quand j’ai voulut délaisser le monde iOS pour Xiaomi.

Xiaomi, tout comme Apple, a pris conscience très rapidement de la nécessité d’un écosystème, et c’est pour cela que vous aurez une intégration sans pareil entre les appareils Xiaomi, avec un cloud pour relier tout cela. Le seul point négatif que je pourrais donner c’est que leur carddav n’est pas accessible depuis OSX et qu’ils n’ont pas de caldav à l’image de celui d’icloud ou de synchronisation de notes par imap. 

156006MiCloud
La page d’accueil de MiCloud une fois connecté sur son profil


Screenshot-2014-02-26-12
Une des applications MiCloud, en l’occurence le carnet d’adresse

Pour l’instant je reste encore raccrocher à mon iCloud en attendant une évolution de ce côté. Cependant ils ont aussi des idées sympa qu’iCloud n’a pas encore ou que récemment intégrées, comme la bibliothèque photo partagée et les historiques de messages accessible via le site de Cloud.

J’essayes au maximum d’utiliser les outils le plus multiplateforme possible, mais Xiaomi ayant un ecosystème en développement et très attractif, me capte. Encore dernièrement sans cet attrait créé par l’expérience utilisateur, j’aurais peut être basculé vers les derniers Meizu MX4 ou MX4 Pro, mais le système des Meizu, Flyme OS ne propose pas des services et des intégrations aussi qualitatives et complètes que Xiaomi, d’ou mon attente patiente d’une relève du Mi4 🙂

J’en connais aussi un qui tente de se détacher un peu des services Google, mais cela reste une gymnastique fort compliquée à mettre en oeuvre 😉

Et vous, votre écosystème, comment est-il?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.