Yoshiyuki Sadamoto (貞本 義行)

Voici mon dessinateur / chara-designer préféré. Yoshiyuki Sadamoto, loin d’être un illustre inconnu, est vraiment la référence pour moi.Bien que du point de vue de l’utilisation de l’outil informatique je me sentes plus proche de Yoshitoshi ABe et Kouji Ogata, Sadamoto est et restera mon idole. La qualité de ses dessins n’a d’égal que la simplicité de ses traits. J’ai découvert sadamoto par le dessin animé “Fushigi no umi no Nadia”, oeuvre qui est d’ailleurs resté pour moi une référence.
 
 nadia
 
Même si cette illustration est totalement distincte de “Shin Seiki Evangelion”, les deux filles qui y figurent font penser à un réel clin d’oeil à la série. Pour ceux qui connaissent, vous aurez reconnu l’allusion à Ayanami Rei et Hokari Hikari. Pour les autres qui auront remarqués les Vespas, sachez que cette illustration n’a rien à voir non plus avec “FLCL”. Yoshiyuki Sadamoto, outre le fait d’être un dessinateur hors paire,et amateur de beaux véhicules, est aussi un fin connaisseur en matière d’automobile (et motocycles) européennes. Ce n’est pas par hasard si Katsuragi Misato a une Alpine, ou si l’on voit des illustrations de Shinji avec un T-shirt Citroen, ou encore si Haruhara Haruko possède un Vespa.
 
FLCL2_0
 
FLCL (furikuri), sa dernière série, a été aussi une des premières productions d’animes entièrement réalisé par ordinateur sur lequel il a travaillé. Sadamoto travaille actuellement sur un OAV et un jeu PS2 qui vont de concert. cet OAV comportant apparement 4 épisode se nomme “.Hack”, et chaque épisode sortira avec un disque PS2 contenant une partie du jeu (d’après les news épluchées de ci – de là). On peut aussi noter qu’il travaille sur le chara design d’un anime tout aussi loufoque que FLCL avec une histoire de supermarché ouvrant une porte sur une autre dimension. Enfin, Yoshiyuki Sadamoto réalisera le chara-design de la suite de “Top o nerae Gunbuster!”. Vous imaginez sans doutes avec quelle impatience j’attends tout cela 😉
 
yx6pI1v
 
Sadamoto a fait de nombreux autres travaux que peu de gens connaissent hors du japon. On peut déja en avoir un entraperçu à l’intérieur des artbooks Newtype “Alpha” et “Der Mond” qui lui sont consacrés. Mais quand on voit certaines de ses réalisations comme ici l’illustration de “Love & pop” (un film si je ne m’abuse), on se dit qu’on aimerait bien connaitre toute son oeuvre.
 
alpha001
La couverture d’Alpha, un artbook consacré à un certain nombre de créations de Yoshiyuki Sadamoto.
 

Kouji Ogata (緒方剛志)

Si j’avais depuis longtemps fixé Yoshiyuki Sadamoto et Yoshitoshi ABe comme faisant partie de mon “pool” de dessinateurs préférés, j’ai été agréablement surpris de pouvoir découvrir un dessinateur ayant droit à sa place de podium dans mon panthéon personnel. Comme toujours, feuilletant le mensuel Newtype, j’avais été attiré par le côté sombre et mystérieux des dessins de la série Boogiepop Phantom. Ce n’est que très récemment que j’ai enfin pu mettre la main sur l’artbook, découvrant par la même le nom de ce mystérieux dessinateur, ainsi que sur les DVD (zone 1) me permettant de découvrir cette série frissonnante.
 
 pg10
 
Tout d’abord attiré par les traits simples et le design épuré de ses dessins, à l’instar de mes deux autres dessinateurs favoris, je me suis retrouvé à apprécier la tendance fantomatique de nombre de dessins qu’il a fat pour Boogiepop. La dominance ocre ou bleutée qui hante ses compositions, ainsi que la série, donne cette impression d’irréalisme, nous laissant nous poser la question si nous sommes toujours dans le monde réel.
 
boogiepopcharacters_0
 
Un des points forts de Kouji Ogata, c’est sa colorisation. Très différente de celle d’ABe, plus simpliste mais tout aussi évocatrice, elle nous montre là encore que l’informatique peut devenir un outil placé au même niveau que des feutres ou de la peinture, etc… La colorisation est épurée au même titre que les traits, les décors s’efface presque derrières les personnages, restant principalement illusions floues et indistinctes, ou pourtours justes esquissés. Kouji Ogata a mis en forme Boogiepop d’une main de maître, et c’est avec une impatience non contenue que j’attends ses prochaines créations.
 
bphantom30_0 bphantom26_0 bphantom15_0
 
Je terminerais sur quelques dessins, dont ce croquis fantomatique du Boogiepop me laissant rêveur devant la maitrise du trait. Je compte ouvrir une section sur cette série relativement peu connue, espérant la faire découvrir à nombre d’entre vous.
boogiepop25_0
 
Le pitch de Boogiepop Phantom pour le lancement du DVD US de la série:
boogiepopposter
  

Yoshitoshi ABe

Yoshitoshi ABe (Lain, NieA_7, Haibane Renmei, Texnolyse…) fait partie de mon trio de tête de dessinateur / chara designer / chara conceptor préférés avec Yoshiyuki Sadamoto (Nadia, Evangelion) et Kouji Ogata (Boogiepop Phantom). Il fait, à l’instar de Kouji Ogata, partie de cette nouvelle génération de dessinateurs à la fois inspirés par certains courants, utilisant des traits épurés, et epris de perfectionnismes dans les mises en scènes, et qui utilisent l’informatique comme un outil de création à part entière. Leurs créations prennent alors un aspect en marge des dessinateurs plus traditionnalistes, mais pas moins désagréable.
 
9576_haibane_renmei
 
Dans “Serial Experiments Lain” ABe verse dans un style sombre et des ambiance pesante. Le côté tranché du trait épuré et des details fourmillant dans le decors et les scènes démarque bien l’apparente proximité des personnage de l’ambiance lourde et pesante régnant autour d’eux. Dans la série toute ces impressions, cette apparente lourdeur, sont soulignées par les musiques électroniques, le peu de dialogue, la réalisation hors paire, et l’ambiance sonore étrange, qui vous donne des frissons.
 
tumblr_m6ncgm2edp1qk7izxo2_1280
 
NieA_7 (prononcer “ni-a under seven”) sous titrée “Poor domestic anim@tion”, est une des oeuvres les plus récentes de Yoshitoshi ABe, l’ambiance est le simple opposé de ce que l’on peut trouver dans lain. Le ton léger, les couleurs vives, de la vie dans les personnages, du passage en SD (Super Deformed) accompagné bien souvent d’un dessin plus brouillon pour donner un effet de suites d’images gribouillées. De même Alors que le high tech et l’extraordinaire prévalait dans Lain, le naturel et le côté “peinture de la vie contemporaine au japon” (malgré les histoires d’extra terrestres) fait largement contrepoids dans NieA
 
niea-under-7_4
 
*hop*, un petit bonus de l’ISC pour moi, je suis rentré avec une dédicace de Yoshitoshi ABe (qui aime Apple apparement) et une de Shigeru Ueda (qui a mit un commentaire qui se rapproche de “le meilleur d’Apple c’est le G4” d’après traductions diverses)
 
signabe_0
 

A propos d’Aldraskaii

Le système d’Aldraskaii compte en tout une quinzaine de planètes ainsi que deux étoiles.
 
Une des deux étoiles, la plus grande, du nom d’Ahlandra, définit le centre de ce système. La seconde étoile, plus petite, nommée Olhong, gravite autour de ce centre sur l’orbite la plus éloignée.
 
Entre ces deux étoiles s’étalent les quinze planètes. Antonika, Faalchynn, Kuort, Howl, Mashuu, Lahdoul, Shah’rhi, Greeshk, Jyulhun, Brashom, Ragnok, Voosheel, Dahorim, Ceih’lan, Agraashiy. Toutes ces planètes n’orbitent pas sur le même plan. En dehors d’Agraashiy et de Ceih’lan (qui elles gravitent autour d’Olhong), toutes gravitent autour d’Alhandra. C’est la présence de ces 2 étoiles qui ont rendus tant de planètes habitables dans un le système.
 
Ces planètes sont assez hétéroclites et leur évolution n’a pas été la même des unes aux autres:
 
Antonika et Faalchynn sont comme deux jumelles, se trouvant sur une orbite proche l’une de l’autre. la seule différence réside dans leur écart technologique, Antonika étant très développée et Faalchynn reniant toute technologie.
 
Greeshk est une planète possédant un bon niveau technologique bien qu’elle ne soit pas aussi avancée que celle d’Antonika. Les habitants de Greeshk s’intéressent plus à l’histoire de cette dernière qu’au reste du système, ce léger replis sur eux même a laissé Antonika prendre le dessus technologique. Cependant, il faut noter que la ville-continent de Gwenhtar, sur Greeshk, est plus évolué qu’Antonika, et est d’ailleurs célèbre dans tout le système pour sa flotte spatiale des plus avancée qui soit.
 
Les deux dernières, Voosheel et Agraashiy, ont une eu une évolution moyenne, assez bonne pour leur fournir un certain confort, sans en être arrivée au point de regarder vers les étoiles.
 

Bienvenue dans le système d’Aldraskaii!

Bonjour, et bienvenue dans le système d’Aldraskaii!
 
Ce site est une sorte de virage important pour moi. Je ne suis pas trop sur de ce qu’il deviendra, mais sa principale mission c’est de réunir toutes les informations relatives à mon projet d’histoire fantastique: Le Temps des Dieux.
 
Bien sûr, ce site récupérera beaucoup d’information de mes anciens sites, mais apportera aussi beaucoup d’informations. Certaines sections seront aussi alimentées par d’autres personnes de ma connaissance.
 
J’espère que vous apprécierez ce site et que vous reviendrez dessus régulièrement!
 
Bonne Journée, et bonne Année 2006!